Conclusions de la NAO 2012 : les revendications FO retenues par azurèva

La NAO 2012 s’est soldée par un procès-verbal de désaccord entre les organisations syndicales et les représentants de l’employeur. En d’autres termes, puisque les délégués syndicaux ont choisi de ne pas signer les conclusions de la NAO, c’est l’employeur qui décide unilatéralement les articles qu’il mettra en œuvre.

1. Les revendications FO retenues.

Voici la liste des revendications FO retenues par l’employeur cette année :

Revendication FO n° 13.

« Afin de lutter contre la fuite des compétences et de l’expérience des saisonniers titulaires,

Afin de conserver le professionnalisme et le savoir-faire « azurèva »,

Afin de palier au déremboursement par Uniformation des formations, nécessaires à l’entreprise,

Afin d’alléger la charge de travail inhérente à la  recherche de nouvelles compétences dans les établissements,

Afin d’aider à la mobilité des CDD,

FO demande à azurèva de s’investir dans une politique de contrats CDI multi-villages.

FO demande un recensement des personnes intéressées par ce type de contrat.

FO demande un recensement des villages ayant des difficultés à stabiliser leurs CDD saisonniers

FO demande une prise en charge des frais de déplacement d’un village à l’autre pour tout contrat de  moins d’un mois. »

Article 3.5 de la NAO – Contrat d’appoint : attribution d’une prime d’aide à la mobilité.

« Le salarié qui accepte, pendant son contrat, un contrat d’appoint à la suite de son contrat saisonnier, dans un autre établissement d’azurèva situé à plus de 100 km de son village d’origine bénéficiera d’une « prime d’aide à la mobilité » allouée par le village d’accueil.

Le montant de cette prime s’élève à 50 €uros par tranche de 100 km effectués, calculée entre le village d’origine et le village d’accueil. Azurèva prend en charge l’aller et le retour. »

__________________________________________________________________________________

Revendication FO n° 27.

« Maladie très grave, accident, hospitalisation du conjoint, d’un enfant, d’un proche parent (père ou mère) : FO demande 3 jours de congés ouvrés (sur présentation d’un justificatif médical). »

Article 5.3 de la NAO – Congé d’accompagnement familial.

« azurèva s’engage à aménager le planning, l’horaire ou à accepter un congé non rémunéré à ses salariés qui font une demande d’absence afin d’assister un proche (ascendant, descendant de plus de 16 ans, conjoint partageant son domicile) souffrant d’une pathologie grave, ou ayant eu un accident grave, ou étant hospitalisé, dans la limite de trois jours.

Ces congés doivent être pris au moment de l’évènement qui les motives, les bénéficiaires devant fournir un justificatif. »

__________________________________________________________________________________

Revendication FO n° 31.

« FO demande l’extension de l’article 8.3 de la NAO 2011 aux frères et sœurs du salarié. »

Revendication FO n° 32.

« FO demande, dans le cadre des articles 8.2 et 8.3 de la NAO 2011, l’application d’un tarif préférentiel de 3€ pour les enfants de moins de 12 ans. »

Article 8.2 de la NAO – Conditions tarifaires appliquées pour les repas pris par le salarié et sa famille hors de son village.

« Il est prévu l’application du tarif de 6 €uros, par repas, pour le salarié ainsi que son conjoint, ses frères, ses sœurs et ses enfants de plus de 12 ans, de passage dans un village et qui prennent un repas, dans le cadre de la prestation habituelle.

Les enfants du salarié, âgés de moins de 12 ans, bénéficient d’un tarif préférentiel de 3 €uros par repas.

Le salarié aura prévenu le village d’accueil au minimum 24 heures avant. »

Article 8.3 de la NAO – Conditions tarifaires appliquées pour les repas pour le salarié qui invite sa famille sur son village.

« Il est prévu l’application du tarif de 6 €uros, par repas, pour le salarié qui reçoit sa famille (parents, conjoint, frères, sœurs et enfants de plus de 12 ans), pendant la saison, dans le cadre de la prestation habituelle.

Les enfants du salarié, âgés de moins de 12 ans, bénéficient d’un tarif préférentiel de 3 €uros par repas.

Le salarié aura prévenu le village d’accueil au minimum 24 heures avant. »

____________________________________________________________________________________________

Revendication FO n° 33.

« Conditions tarifaires appliquées aux salariés d’azurèva pour les séjours effectués dans les installations gérées par azurèva : afin de compenser la baisse de 10% de réduction sur les périodes verte, bleue et orange, FO demande :

– La gratuité du kit « linge de toilette » pour tous les salariés

– Réduction de 30% sur la prestation hôtelière. »

Article 8.1 de la NAO – Conditions tarifaires appliquées aux salariés d’azurèva pour les séjours effectués dans les installations gérées par azurèva.

« azurèva accorde 30% de réduction quelles que soient les périodes et la suppression des frais de dossier et assurance pour les séjours dans les installations gérées par la Fédération (y compris sur la prestation hôtelière).

Azurèva applique le tarif « La Poste » pour l’établissement de résidence Bretagne.

Les salariés d’azurèva ont également accès à toutes les ventes promotionnelles sur internet, y compris les « ventes flash ».

Les ventes flash ne sont pas cumulables avec toute autre promotion et avec la remise de 30% prévue ci-dessus.

Azurèva met gratuitement à la disposition des salariés qui en font la demande au moment de la réservation, le kit « linge de toilette ».

Azurèva applique le même avantage aux salariés qui ont quitté azurèva depuis le 1er décembre 2001, pour faire valoir leurs droits à la retraite. »

__________________________________________________________________________________

2. Les avenants à l’Accord National d’Entreprise (ANE).

D’autre part, plusieurs articles issus des conclusions de la NAO 2011 seront intégrés dans l’ANE par le biais d’avenants. C’est-à-dire qu’ils ne pourront plus être remis en question chaque année lors la NAO, mais deviendront pérennes.

En voici la liste :

Article 3.1 – Signature des contrats

« A la signature de tout contrat à durée indéterminée, l’employeur remet au salarié un exemplaire de la Convention Collective Nationale du Tourisme Social et Familial, du règlement intérieur ainsi que des accords en place dans l’entreprise.

De plus azurèva s’engage à adresser aux délégués du personnel quelques exemplaires de chaque accord afin qu’ils puissent les remettre aux salariés en contrat à durée déterminée pour consultation. »

Article 3.4– Personnel saisonnier : précisions sur l’article 23 al. a) de la Convention Collective Nationale du Tourisme Social et Familial

« a) Renouvellement du contrat :

Le personnel saisonnier ayant travaillé dans le même établissement pendant deux saisons consécutives bénéficie sauf motif dûment fondé du renouvellement de son contrat dans sa qualification pour une même période d’activité sans garantie de durée identique.

Précisions

Un salarié embauché sur deux saisons consécutives été ou deux saisons consécutives hiver dans le même établissement a droit au renouvellement de son contrat saisonnier.

Un salarié  embauché deux saisons consécutives, été puis hiver,  dans le même établissement a droit au renouvellement de son contrat saisonnier.

Un salarié dans un village « bi-saisons » et qui est embauché hiver puis été, puis hiver dans le même établissement, et qui ne revient pas l’été suivant conserve son droit à renouvellement de son contrat saisonnier pour la saison « hiver » suivante, son ancienneté, et l’ensemble des avantages qui y sont liés. »

Article 7.6 – Règles communes pour la remise de la fiche de paie

« azurèva remet à tout salarié son bulletin de paie sous enveloppe cachetée. Cette remise s’effectue, soit en main propre, soit par envoi lorsque le salarié est absent de son site de travail (quel que soit le motif de l’absence). »

Article 7.7 – Règles communes lors d’une fin de contrat

« azurèva envoie le solde de tout compte ainsi que tous les documents administratifs à l’adresse indiquée par le salarié (il est bien entendu que tout le matériel appartenant à azurèva aura préalablement été rendu à l’employeur). »

Article 7.8– Règles communes pour le suivi des envois en cas d’absence du salarié

« Pendant l’absence du salarié CDI et CDD titulaires (quel que soit le motif de l’absence) et pendant l’intersaison pour les CDD titulaires, azurèva fait suivre le courrier au salarié au moins une fois par semaine à l’adresse qu’il aura indiqué à son employeur. »

____________________________________________________________________________________________

Si vous souhaitez obtenir un exemplaire de ces articles, les accords dans leur intégralité ou des explications complémentaires, contactez votre déléguée syndicale, Pascale VEREL, au 06 80 36 59 96.

Tags : , , , , , ,


2 réponses à “Conclusions de la NAO 2012 : les revendications FO retenues par azurèva”

  1. Arnaud dit :

    Bonjour,

    Et pour la grille tarifaire..? Le smic va bientôt augmenter, on va être payé moins que le minimum?

    • admin dit :

      Bonjour,
      Toutes mes excuses pour cette réponse tardive.
      Nous sommes en attente de la nouvelle grille des salaires d’azurèva, qui devrait sortir après le 1er juillet.
      Nous avons effectivement peur d’un nouveau tassement de la grille, dont nous sommes conscients. Sache que nous nous battons quotidiennement pour l’augmentation générale des salaires.
      Tu retrouveras très prochainement la nouvelle grille des salaires en téléchargement sur ce blog.
      Nous sommes à ton écoute pour toute autre remarque ou demande.
      Pascale VEREL

Laisser une réponse à admin